Elle a seize ans. Elle ignore que le sexe et les fantasmes ne sont pas des talents donnés à tout le monde... Et qu’ils déclenchent souvent la jalousie inconsciente, la haine.
« Rouge désir » est l’histoire d’Elsie Stein, adolescente timide, intelligente, pensionnaire de la prestigieuse Institution privée Lucy Swanson, à Montréal. Une boîte à filles qui forme l’élite à tout prix.
Et c’est parce qu’elle se découvrira soudain abominablement trahie par sa seule amie, qu’Elsie traversera le miroir, malgré elle. Effrayée, mais fascinée par les pièges de la séduction, celui d’un monde souterrain - de l’initiation sexuelle - de la peur, de la sensualité, de la face cachée et discrète d’une société qui s’affiche lisse, paisible...Hypocritement correcte.
À seize ans il est difficile d’accepter ses fantasmes, de les tolérer, de les apprivoiser... De les comprendre. De vivre tout simplement. Surtout quand on est une adolescente un peu compliquée. Le Jeu de la séduction est donc commencé: Troublant, dangereux, excitant, coupable, irréparable, qui se transmet d’être en être. Entre l’adolescente et l’adulte, entre l’élève et son professeur. Au seuil d’une frontière dangereuse dictée par les lois, mais pas par les sentiments, ni la Nature.
« Nous sommes tous des coupables issus de coupables » écrivait Sigmund Freud, cette citation obsédante qu’Elsie lit et relit sans cesse...